En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Focus sur le marché des passoires énergétiques dans les grosses agglomérations

Confrontés à un marché de l’immobilier transitoire, les Français font face à des enjeux inédits au cours de leur processus d’acquisition. Cependant, comment le marché de l’immobilier dans les grandes métropoles françaises va évoluer compte tenu de l’interdiction de la mise en location des biens énergivores.

Augmentation de la mise en vente des passoires thermiques :

De nombreux propriétaires de passoires thermiques préfèrent les mettre en vente plutôt que d’entamer une rénovation. Et c’est exactement ce qui se passe dans Paris avec une forte augmentation du nombre de ces biens dans les annonces immobilières (+34,3% en 1 an). En ce qui concerne l’ensemble de territoires français, l’augmentation est environ de 8%. 

La raison de cette augmentation est évidemment la mise à jour de la loi climat et résilience poussant ainsi les propriétaires de bien étiquetés F/G à vendre leur bien. 

Cette hausse ne se limite pas uniquement à Paris ; + 28,3% à Strasbourg et + 20,6% à Nice.


Répercussion sur le prix de vente :

En ce qui concerne les biens vendus en France, les passoires thermiques se vendent 6,7% moins cher que les autres bien. En effet, les potentiels clients peuvent jouer sur la somme qui sera engendrée par les travaux nécessaires pour rénover ce bien, ceci constitue un outil de négociation important. De surcroit, la hausse de la présence des logements classée F/G sur le marché à entrainer une augmentation de la concurrence et donc une diminution de la demande. Cependant l’impact sur les prix varie selon les villes : Nice fait face à une décote de 8,1%, - 4,2% pour Lille etc.

Paradoxalement, à Paris les biens classés F/G au DPE se vendent en général 1,1% plus chers, pour cause ces biens sont souvent des anciens bâtiments historiques qui ont donc une grande valeur. 


Article rédigé par :


Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !